AGGLOMERATION DE SAUMUR VAL DE LOIRE

VU SUR SAUMUR KIOSQUE

Voeux : sobriété et célérité

Le parterre du Dôme de Saumur était tout juste plein en ce jeudi 26 janvier pour la cérémonie des voeux de la nouvelle grande agglo Saumur Val de Loire.
Mais le président Marchand, en 30 minutes chrono, de main de maître, a donné le ton.
Ils ne sont pas tous venus en ce jeudi 26 janvier à 19h au Dôme de Saumur pour la cérémonie des Voeux : pas de sous-préfet, peu d'élus communaux et 4 des 15 vice-présidents absents.
Les raisons : une invitation parvenue tardivement du fait de la mise en place de la nouvelle grande agglo (12 janvier dernier) ou encore initialement prévue le 30 janvier, des congés pour certains, des obligations professionnelles pour d'autres et peut-être aussi la demi-finale de l'équipe de France de Hand.
Mais de ce côté-là, si d'aucun pouvait craindre une pesante cérémonie comme habituellement à l'agglo, ce ne fut pas le cas.
Tout est allé très vite : à 19h, alors que les invités s'installaient tranquillement au sein du parterre du Dôme, agréablement accompagnés au violon et piano par Geneviève et Dominique Mottas, professeurs de l'Ecole de Musique de Saumur (tout un symbole, lire ci-après), en maestro Jean-Michel Marchand ouvrait le bal à 19h15 tapantes, pas une minute de plus que le traditionnel quart d'heure saumurois, après avoir invité les membres du bureau (vice-présidents et conseillers-délégués), à venir le rejoindre sur la scène.
Puis il a laissé la parole à sa 1ère vice-présidente, Isabelle Devaux.

Réjouissance d'une naissance

Et là aussi, en à peine 3 minutes, de façon aussi légère que nature, elle n'a fait que dire son contentement de voir enfin cette nouvelle collectivité sur les rails.
"Saumur Val de Loire est un bébé de 26 jour et on ne peut que se réjouir de sa naissance", a-telle dit.
"Et ce bébé a une singularité, car à peine est-il né que le voici déjà doté d'un périmètre de 223 km, d'une superficie de plus de 123 000 ha, de 49 communes et d'un poids de plus de 100 000 habitants.
(...) Son carnet de santé vous est confié. (...)" Et de conclure par les voeux du bureau : "Nous vous offrons nos meilleurs voeux de bonne santé, il va en falloir.
Nous vous offrons nos voeux de volonté, il va en falloir et nous vous offrons nos voeux d'une réelle envie de réussite, mais là je sais que vous l'avez."

Pas de bilan mais des perspectives

Après avoir excusé les 4 vice-présidents absents (Michel Pattée, en congés, Armel Froger, souffrant, Sophie Saramito, en déplacement professionnel et Sophie Tubiana, en déplacement au congrès des bateliers à Paris), il a aussi excusé le Sous-Préfet, retenu par d'autre obligations. Et avant d'entamer son allocution, le Président Marchand à inviter les membres du bureau à se présenter brièvement, et tellement brièvement que nombre d'entre eux en ont même oublié de signifier de quelles communes ils provenaient, comme si cela n'avait plus d'importance.
Puis place au discours. Et là non plus, pas de longue litanie : « Je ne vais pas faire pas faire un bilan mais je vais essayer de vous proposer quelques perspectives », a-t-il entamé. « Cette nouvelle agglomération est une chance pour nous. (…) C'est l'avenir de notre territoire qui se dessine. Nous avons la charge sans doute difficile mais passionnante de bâtir ensemble notre avenir et celui de notre territoire, pas pour nous même, mais pour celles et ceux qui demain le feront vivre. »

Marque Saumur Val de Loire et proximité

Et tout au long de son discours, de donner des grands axes : « Faire de Saumur Val de Loire une marque et l'exploiter » (…) « Impulser des solidarités sans perdre la proximité envers les administrés(...), la proximité étant d'abord l'apanage de la commune et des élus municipaux (…) C'est bien une relation étroite entre communes et intercommunalité que je vous propose pour une meilleure réactivité. » Au niveau du projet politique, le Président de le décrire comme reposant « sur plusieurs axes : le développement économique, l'aménagement du territoire, la valorisation de l'environnement et les services rendus aux habitants sans oublier la place réservée aux activités sportives et à la culture. »

Renforcement de l'Agence de développement et de la filière équine

Dans le secteur du développement économique, Jean-Michel Marchand de conforter la place de l'Agence de Développement et de la Maison de l'Emploi, deux structures sur lesquelles s'appuiera le groupe de travail mis en place. Et celui qui est depuis peu aussi président de l'IFCE (Institut Français du Cheval et de l'Equitation - relire notre article) d'annoncer la mise en place d'un nouveau comité de travail autour de la filière équine : « J'ai demandé à Eric Touron (ndlr, ancien vice-Président aux finances de Saumur agglo, maire de Distré et conseiller régional en charge de la filière), de le coordonner afin de développer toutes les facettes de cette filière (…) une référence emblématique et autre atout économique ».

Ecole de Musique à la rentrée 2017 au Dôme

En matière d'enseignement musicale, le président de se montrer volontariste : «J'ai demander à Rodolphe Mirande (ndlr vice-président en charge de la culture, maire de Rou-Marson) de réunir un groupe de travail avec les responsables de l'enseignement musical pour aboutir au plus vite à l'accueil de l'Ecole de Musique au sein du Dôme de Saumur, tout en tenant compte des formations musicales existantes sur notre territoire, avec comme objectif la rentrée 2017. »

2017, une année charnière

En conclusion de cette allocution qui n'aura guère duré plus de 15 minutes, Jean-Michel Marchand de le dire : « Chacune et chacun aura bien compris comment est importante cette année 2017, pour très vite installer notre Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire, arrêter notre 1er budget, mettre en place notre conseil de développement et prendre les décisions majeures qui engagent l'avenir. Et pour cela, je sais pouvoir compter sur l'engagement et la solidarité de tous les élus communautaires. »

Et pour finir, avant de passer aux traditionnelles agapes, à l'initiative des deux vice-présidentes du Longuéen, (Isabelle Devaux et Sylvie Beillard), Jean-Michel Marchand a convié un médaillé d'or à monter sur scène. Et ce ne fut pas le médaillé olympique de Rio Thibault Vallette, mais Xavier Goupil, vétérinaire à l'IFCE mais aussi de l'équipe de France et donc de la monture du médaillé olympique saumurois, Quing du Brio.