Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Dominique MONNIER

6 Mars 2017

Par Dominique Monnier, samedi 4 mars 2017 à 17:42 :: Informations cantonales

COMMUNE DE SAINT JUST SUR DIVE

Félicitations à la petite commune de Saint-Just-sur-Dive, à son conseil municipal et sa dynamique maire, Lydia L’Herroux, pour la réouverture du commerce de proximité , en l'occurrence le bar restaurant et multi services qui a trouvé un nouvel acquéreur avec Cyril Martin.
Vendredi, le conseil municipal a découvert le nouvel aménagement.
« Un commerce de proximité est primordial dans un petit village. Cela permet de créer de l’animation dans le village.
Les murs appartiennent à la commune et il nous fallait faire revivre son commerce qui crée un lien social dans la commune.
C’était une volonté de l’ensemble de la municipalité, de nous battre pour que notre commerce retrouve un repreneur. Nous avons la chance d’avoir trouvé une personne qui soit dans le métier. C’est un plus pour nous », a déclaré Mme L’Herroux.

UNE BELLE HISTOIRE DECOUVERTE DANS LE COURRIER DE L'OUEST

« Clément est un jeune supporter d’à peine 11 ans, assidu aux matchs du SCO à Jean Bouin.
Samedi 18 février c’était le retour, en tant que titulaire, du Camerounais Karl Toko Ekambi qui venait de gagner la Coupe d’Afrique des nations avec son pays.
Clément avait fait confectionner une belle affiche qui indiquait « Karl Toko Ekambi champion CAN 2017. Félicitations ! Karl : ton maillot, merci ».
L’affiche était fixée sur la barrière juste en face de la partie de la pelouse où l’équipe du SCO procédait à son échauffement d’avant match.
« Quand le coup d’envoi fut donné, Clément revient vers nous déçu.
« Karl n’a pas vu mon affiche ».
Au cours de la seconde mi-temps, Toko Ekambi fut remplacé mais quand la fin du match a été sifflée, il est revenu avec ses coéquipiers, vainqueurs de Nancy, effectuer le tour d’honneur.
Passant devant Saint-Léonard, on vit Toko Ekambi se détacher du groupe, se diriger vers la tribune, sortir son maillot qu’il avait dissimulé sous son anorak et le tendre à Clément qui revint vers nous triomphant et au comble du bonheur.
« Cette petite histoire simple et touchante contribue à nous faire aimer ces joueurs du SCO si combatifs, si solidaires et si sympathiques ».

COMMUNE DE MONTREUIL BELLAY

L’association de motards Montreuillais organise le samedi 18 mars à la Closerie
Cette fête aura pour thème l'Irlande à l'occasion de sa fête Nationale
La soirée sera organisée sur ce thème du rock et de la bière
19 h : Ouverture des portes avec le groupe Pogues en fond d’écran
20 h : Sept danseuses celtiques d’El Dorado de Thouars
20 h 15, concert sur écran d’un groupe rock irlandais, les Pink-lady rock français et le groupe Acidité
Entrée : 5 € sur réservation auprès de Binouz 06 02 05 10 82 ou Alex 06 21 88 33 79
8 € sur place ou préventes aux Petits Tonneaux de Montreuil-Bellay et V & B de Saumur.

Concentration moto en juin
Forts de 55 adhérents, les Melting Potes se retrouveront lors de la concentration motos les 3 et 4 juin.
Le groupe rock invité sera Raymond court toujours.

COMMUNE DE SAINT CYR EN BOURG

Entre le 12 et le 19 février, la plaque funéraire portant la mention « tu es notre Titou bien aimé, repose en paix » a disparu de la concession privée C3-8, au cimetière de Saint Cyr-en-Bourg.
Une plainte a été déposée à la gendarmerie de Montreuil-Bellay.
Les personnes ayant remarqué quelque chose peuvent contacter la mairie de Saint-Cyr-en-Bourg, la gendarmerie de Montreuil-Bellay, ou le 06 63 76 24 82.

4 Mars 2017

Par Dominique Monnier, samedi 4 mars 2017 à 08:16 :: Informations cantonales

PRESIDENTIELLE

Le Conseil constitutionnel a mis hier en ligne la suite de la liste des élus qui ont donné leur parrainage à un candidat à la présidentielle.
Cinq élus du Saumurois ont parrainé Nicolas Dupont-Aignan, le candidat de Debout la France. Il s’agit de Frédéric Mortier, maire de Longué-Jumelles, Nicole Pehu, maire déléguée de Jumelles, Yvan Chevalier, maire de Verrie, Rémy Louvet, maire de Mouliherne, et André Niort, maire de Brézé.

LU SUR ANGERS INFO

Les hommages de Christophe Béchu maire d’Angers et de Christian Gillet , Président du Conseil Départemental de Maine-et-Loire, suite à la disparition de Raymond Kopa.

C’est avec une très grande tristesse que je viens d’apprendre la disparition de Raymond Kopa à l’âge de 85 ans.
Raymond Kopa fut un footballeur exceptionnel, qui avait commencé sa carrière au SCO d’Angers avant de marquer toute une génération de Français au travers ses exploits tant au Stade de Reims et au Real Madrid qu’avec l’équipe de France, notamment lors de la Coupe du Monde 1958 en Suède.
Mais c’était aussi un homme d’une grande qualité, qui faisait preuve de beaucoup d’attention et de générosité avec ses semblables, notamment les jeunes générations à qui il a toujours voulu transmettre son expérience et son amour du sport.
A plusieurs reprises, j’ai eu le plaisir de m’entretenir avec lui. J’en garde le souvenir d’un homme au fort caractère, issu d’un milieu social modeste et qui s’était élevé dans la société grâce à sa carrière de sportif de haut niveau.
Je sais qu’il était très attaché à Angers, ville qu’il habitait une partie de l’année. Ce matin, les Angevins ont perdu un des leurs.
Je souhaite que la Ville d’Angers et les Angevins rendent hommage à Raymond Kopa en associant de façon pérenne son nom à notre territoire.
Christophe BECHU
Maire d’Angers

Christian Gillet, président du Département de Maine-et-Loire, rend hommage et salue la mémoire de Raymond Kopa, légende du football, qui vient de disparaître ce jour à Angers, à l’âge de 85 ans.
Raymond Kopa, c’est avant tout un palmarès incroyable : trois Coupes des clubs champions européens, deux championnats d’Espagne, quatre de France, premier ballon d’or français…
Raymond Kopa, c’est aussi un attachement indéfectible à l’Anjou depuis près de 70 ans.
Repéré par Camille Cottin, l’entraîneur du SCO Angers, le jeune Raymond Kopaszewski quitte le Pas-de-Calais et arrive en Anjou en 1949 pour signer son premier contrat professionnel.
En juillet 1953, il épouse Christiane Bourigault, basketteuse angevine, à la cathédrale Saint-Maurice d’Angers.
Au terme d’une immense carrière internationale, le « Napoléon du foot », regagne le Maine-et Loire pour y passer une partie de sa retraite.
Il joua même jusqu’à 70 ans avec les vétérans de Notre-Dame-des-Champs.
Au nom du Département, Christian Gillet adresse ses condoléances attristées à sa famille et ses proches.

COMMUNE DE MONTREUIL BELLAY

CFA de La Rousselière
8 mars : Découverte de la Mécanique
Dans le cadre de la semaine nationale des métiers de l’automobile, le CFA « La Rousselière » en partenariat avec l’Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA) organise une journée « découverte de la mécanique » le mercredi 8 Mars à destination des 4ème et 3ème des collèges du Saumurois.
Infos pratiques : Mercredi 8 mars au CFA La Rousselière à Montreuil-Bellay - Information et inscription obligatoire : CFA au 02 41 83 19 19
Les animations du mois de mars sont les suivantes
Samedi 4 Mars, représentation théâtrale de la pièce « Le ravissement d’Adèle », par l’Atelier théâtre Entre Nous, à 20 h 30, à la salle de la Closerie.
Vendredi 10 Mars, une soirée débat sur la précocité, à 20 h 30, à la Closerie.
Samedi 11 Mars une soirée dansante organisée par l’Association des parents d’élèves de l’école libre (APEL), à partir de 20 heures.
Dimanche 12 Mars, l’Association du quartier de Méron propose une randonnée pédestre.
Rendez-vous à 8 heures, à la salle des Ammonites.
Samedi 18 à partir de 19 heures, à la Closerie, avec concert et restauration
La Saint-Patoch’ de la bière et du rock, par les Melting Potes
A 20 h, l’UAM cyclisme propose sa soirée paella et karaoké, à la salle de Méron. Du 13 au 17 mars à la Closerie Festival « A travers l’écran
Du 24 mars au 1er avrilà la Closerie
Festival « Mômes en folie »,
En fin de mois aura lieu le Tournoi interentreprises de tennis de table, jeudi 30 Mars à 20 heures, au gymnase Gaston-Amy
Dans le cadre des Rencontres tziganes, sera diffusé, vendredi 31 Mars à 20 h 30 à la Closerie, le documentaire « Le chemin des limites ».