COMMUNE DU PUY NOTRE DAME

Réunion de Conseil municipal du 27 Mars 2017

Budget
Le Conseil municipal a adopté et voté le budget primitif de la commune pour l’année 2017
La trésorière punlic a expliqué les différents ratios en comparaison avec les communes de même strates (de 500 à 1 999 habitants),
Le Puy-Notre-Dame compte 1 257 habitants.
Elle a indiqué que la commune avait une capacité à s’autofinancer.
Elle communiquera la situation financière à la fin d’avrilù

Compte administratif 2016.
Il présente un excédent de 64 749 € en fonctionnement et de 37 295 € en investissement.
Ces sommes seront affectés au budget 2017

Budget primitif 2017.
Le budget de fonctionnement de la commune s’élève à 1 194 741 € soit une légère progression par rapport à celui de 2016
Le budget d’investissement se monte à 542 440 €.
Il financera l’aménagement de la rue Sainte et de la rue du Couvent, qui devrait s’achever fin avril, la poursuite de la transformation de la Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager) en Aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine) et la finalisation du Plan de gestion différenciée des espaces publics.
De nouveaux aménagements fleuris viendront agrémenter la façade de la Mairie refaite l’année dernière.
Parmi les chantiers importants de 2017, il faut citer la réfection de la toiture de l’école, côté maternelle, et la réfection d’une classe.
La commune a sollicité des subventions
Le Conseil a également décidé d’équiper la commune de radars pédagogiques
Le budget primitif 2017 est voté à l’unanimité.

Groupement de commandes.
Une convention sera signée entre différentes communes pour constituer un groupement de commande pour les marchés d’assurance.
L’objectif est de renégocier les polices d’assurance afin d’obtenir les meilleurs prix et ce avec le concours du cabinet Delta consultant.

Aménagement paysager devant la Mairie.
La semaine prochaine, une entreprise creusera des tranchées pour y insérer les tuyaux d’évacuation des eaux usées de la mairie.
Les élèves du lycée Edgar Pisani commenceront ensuite l’aménagement avec une allée centrale menant du portail au parvis de la Mairie et de part et d’autre, campanule, centauré, géranium vivace, valériane, fusain apporteront une harmonie de couleurs.

Impositions
Patrice Mouchard, maire, propose de baisser tous les taux afin d’atténuer pour les ménages l’impact de la hausse des taux prévue par la nouvelle Communauté d’agglomération Saumur Val de Loire. ù
Les taux sont abaissés de 0,36 %, à savoir :
Taxe d’habitation, de 14,07 % en 2016 à 14,02 en 2017 ;
Taxe foncière sur le bâti, de 20,59 % à 20,30 %
Taxe foncière sur le non bâti, de 43,69 % à 43,53 %.

Subventions aux associations.
Après en avoir délibéré, le Conseil attribue une enveloppe de 18 295 €.
Fournitures de l’école publique : 6 450 € (soit 50 € par enfant et 600 € pour les déplacements) ;
Club omnisports : 5 000 € ;
Bibliothèque : 1 000 € ;
Association des Parents d’élèves (classe transplantée) : 1 200 € ;
Grand Prix rétro : 500 € ;
Association d’Aide à domicile en milieu rural : 1 100 €
Ambiance ponote : 700 €.

REVUE DE PRESSE

Montreuil Bellay
Des élèves espagnols d’un collège près de Malaga, ont été reçus lundi matin 27 mars, par le principal du collège Calypso, M. De Bonnaire, autour d’un petit-déjeuner. Depuis sa création, plus de 900 élèves ont effectué le voyage.
La délégation était composée de 30 filles et 12 garçons
Les élèves ont ensuite été reçus à la mairie.

Dans le cadre des Rencontres Tsiganes, 60 personnes intéressées étaient invitées à visiter l’ancien camp d’internement de Méron.
Virginie Daudin, du Centre régional Résistance et Liberté (CRRL) de Thouars (Deux-Sèvres), assurait la visite, tant géographique qu’historique.
Jean Richard, enfant d’interné, a témoigné de la souffrance de sa famille.
La maire de Vivy, conseillère communautaire en charge des gens du voyage, assistait à la visite ainsi que Jacques Sigot, historien montreuillais.
C’est par curiosité historique que des habitants de Vihiers et Angers ont fait le déplacement jusqu’à Montreuil-Bellay.
Ils y ont admiré la nouvelle stèle en hommages aux internés.

La Maison familiale rurale (MFR) La Rousselière a ouvert ses portes samedi 25 mars.
Des jeunes et leurs parents ont ainsi visité l’établissement à la découverte des formations par alternances dispensées à la MFR et au Centre de formation des apprentis.