LE THOUET suite SANS FIN

Je suis remonté sur Saumur Kiosque pour rechercher ce qui se disait il y a un an
Je reprends littéralement l'article de l'époque qui est édifiant

Le Thouet baisse et la grogne monte chez 3 600 pêcheurs Saumurois
Le jeudi 10 mars dernier, lors du dernier conseil de Saumur Agglo en date Alain Moreau, le président du Roseau Saumurois est intervenu... Ce dernier a alerté les élus sur la baisse du niveau du Thouet, « qui pose de nombreux problèmes aux 3 600 pécheurs du Saumurois ». De la voix de son président, la Fédération de Maine-et-Loire pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique demande à ce que le Contrat Territorial des Milieux Aquatiques (CTMA), lancé par Saumur Agglo, soit revu pour une meilleure gestion des eaux mais aussi éviter que certaines espèces disparaissent...
La Directive Cadre Européenne sur l’Eau (DCE) avait établi des objectifs à l'échéance 2015, pour préserver et/ou restaurer l’état des cours d'eau. La communauté d'agglomération Saumur Loire Développement (Saumur Agglo), gestionnaire du Thouet en Maine-et-Loire, et le syndicat mixte de la Vallée du Thouet (SMVT) se sont associés dans le projet du Contrat Territorial des Milieux Aquatiques (CTMA), lancé depuis 2011. Après un an de concertation et d'amendement au projet, des deux côtés de la frontière départementale, le projet avait été validé le 28 mars 2013. Puis les travaux avaient débuté...
Quels étaient les objectifs du CTMA ?
L'objectif prioritaire de ce Contrat Territorial des Milieux Aquatiques était l’amélioration de l’état écologique du Thouet de sa source à la Loire. Les actions portées dans le cadre du CTMA pour 2011-2015 visaient l’atteinte du « bon état écologique » des cours d‘eau. Cet objectif ambitieux nécessitait d’une part de mettre en œuvre des actions sur les composantes du cours d’eau (comme son lit mineur), et d’autre part de corriger les altérations les plus pénalisantes (sur la continuité par exemple) dans un objectif de bon état écologique. Ainsi, 9 barrages, situés sur les 32 km du Thouet en Saumurois, devaient être détruits, arasés ou aménagés, dans le but d'améliorer la circulation des espèces biologiques ainsi que des sédiments. Une approche nouvelle visant à « repenser les aménagements des cours d’eau », précisait Jean-Pierre Antoine, élu en charge du dossier à Saumur Agglo.

« Nous ne pouvons pas organiser le moindre concours »

En mars 2013, juste avant la validation de ce projet, les amoureux du Thouet n'étaient déjà pas tous d'accord. Pour ces amoureux, et notamment pour les pêcheurs, la modification du cours d'eau allait faire disparaître certaines espèces. Alain Moreau, le président du Roseau Saumurois, représente justement ces pêcheurs... au nombre d'environ 3 600 en Saumurois. Pour lui, ce CTMA a considérablement compliqué la pratique de la pêche : « Aujourd'hui, les pêcheurs se plaignent... Il y a très peu dans le Thouet, ce qui perturbe les espèces de poissons. La pêche devient très difficile, nous ne pouvons pas organiser le moindre concours puisqu'il n'y a pas assez d'eau et moins de diversité au niveau des poissons. Dans les endroits où il y avait beaucoup de poissons, il n'y a désormais plus que des petits poissons d'eau courante qui naviguent ça et là mais ce n'est pas suffisant pour une bonne pratique de la pêche ».
Sophie Tubiana : « Il va falloir modifier les habitudes de pêche »
Pêcher autrement, c'est la solution proposée par Sophie Tubiana à Alain Moreau et aux pêcheurs qu'il représente, lors du dernier conseil d'agglo. « Le Contrat Territorial des Milieux Aquatiques se poursuit, nous en avons déjà parlé à de nombreuses reprises. La baisse du niveau ne signifie pas forcément qu'il y a moins d'eau, seulement que le fil de la rivière n'est pas le même. Il va falloir modifier les habitudes de pêche. J'ai d'ailleurs eu des échos contraires, expliquant qu'il y a de nouvelles espèces dans le Thouet », avait affirmé la vice-présidente de Saumur Agglo en charge de l'environnement et des risques, le jeudi 10 mars dernier, en réponse à la prise de parole du président du Roseau Saumurois, Alain Moreau.

« Nous dire qu'il faut pêcher autrement ... c'est un peu mal venu »

Ce dernier n'a pas semblé être emballé par la réponse de l'élue Saumuroise, et il le dit : « Il existe certainement une autre solution que de nous dire qu'il faut pêcher autrement de la part, qui plus est, de personnes qui ne sont pas pêcheurs... Je trouve que c'est un peu mal venu. Nous sommes bien évidemment pour l'amélioration de la qualité de l'eau (qui reste d'ailleurs à démontrer à l'heure actuelle) mais en ce qui concerne la pêche, la solution proposée par le CTMA actuel ne nous satisfait pas. Avec ce genre de solutions, les pêcheurs ont plus d'inconvénients que d'avantages. Et, comme vous le savez, la pêche n'est pas gratuite, loin de là ! Nous payons des baux de pêche et considérons qu'on nous prive de notre loisir. J'ai une réunion qui est prévue ce jeudi (ndlr : 17 mars) avec Samuel Charpenteau, qui est technicien de rivière à Saumur Agglo. Nous en rediscuterons à ce moment-là ».

Note de Dominique Monnier

Dans un article de Saumur Kiosque paru il y a 2 ans maintenant il est bien précisé que :
1°) L'arasage était fait dans le but d'améliorer la circulation des espèces biologiques ainsi que des sédiments
Actuellement on a obtenu un effet contraire avec aucune amélioration puisque par endroit le Thouet est à sec
2°) L'objectif prioritaire de ce Contrat Territorial des Milieux Aquatiques était l’amélioration de l’état écologique du Thouet de sa source à la Loire
Comment se fait il que l'opération entre les deux départements des Deux Sèvres et du Maine et Loire ne ait pas été réalisée en même temps
Il faut savoir que la rivière en Anjou est domaniale ce qui n'est pas le cas dans les Deux Sèvres puisqu'elle appartient aux riverains
Donc l'amélioration de la Source à la Loire ne peut être réalisée
3°) Le meilleur est pour la fin
La baisse du niveau ne signifie pas forcément qu'il y a moins d'eau, seulement que le fil de la rivière n'est pas le même nous indique Madame Tubiana
Elle donne des leçons aux pêcheurs en indiquant qu'il va falloir changer les habitudes de pêche
Qu'elle donne donc un cours de pêche sur place à Vieux Moulin par exemple aux pêcheurs de Montreuil Bellay et si l'expérience est concluante, ils reconnaitront leur erreur
mais il ne faudra surtout pas oublier de prendre un permis de pêche!!!
Et Madame Tubiana de préciser : "J'ai d'ailleurs eu des échos contraires, expliquant qu'il y a de nouvelles espèces dans le Thouet " Soyons concrets, lesquelles?
En conclusion à ce jour: La qualité de l'eau ne s'est pas amélioré
Il y a moins de poissons, s'il en reste dans la rivière
Le bon état écologique est disparu au profit de la jussie et d'espèces envahissantes
Le circuit touristique le Thouet à vélo n'a plus lieu d'être
Le club canoë de Montreuil Bellay peut il encore exister ?
L'esthétique de la rivière a complètement disparu
Sauf démonstration contraire, à ce jour c'est un échec total de cette opération