SAINT MACAIRE DU BOIS
Vœux du maire

Gabriel Taillé, maire , a présenté ses vœux à une population nombreuse et précisé que de nombreux renseignements étaient donnés par le bulletin municipal et le site internet
Il a parlé" des travaux à venir
Seront faites les peintures des huisseries extérieures de l'école et de la mairie, le jambage en pierre du vitrail de l'église, des travaux d'isolation dans la garderie périscolaire, l'élagage des arbres du cimetière, près de la mairie et sur le terrain communal
Le plan local d'urbanisme intercommunal verra son aboutissement
De nombreuses animations comme l'année passée seront reprises telles une soirée cabaret le 17 mars et le Poussin vert en septembre avec l'association Gabol
Au sujet d'une commune nouvelle éventuelle une réflexion est en cours avec les communes de Vaudelnay, Le Puy Notre Dame et le Vaudelnay
D'autre part il a parlé des jardins de cocagne avec lesquels la commune et l'école ont une relation privilégiée pour la préparation des repas de l'école et l'aspect pédagogique de la culture des légumes
Voilà 11 années que les jardins existent, comptent 160 adhérents et emploie 13 personnes en insertion
Les salariés préparent entre 1000 et 1200 paniers par semaine pour l'association panier bio solidaire qui sont revendus sur Le Mans, Poitiers Tours et Nantes

MONTREUIL BELLAY
Vœux du maire

Marc Bonnin, maire, recevait la population à la Closerie mercredi dernier
Il a parlé des projets 2018 et notamment des travaux aux Nobis
Ils donneront à ce lieu une identité plus touristique
D'autre part pour les sportifs la piste d'athlétisme sera réalisée avant la mis en état des infrastructure du stade
La mise en sécurité de l'avenue Paul Painlevée et du Boulevard Pasteur sont à l'étude
La piste cyclable entre la ville et la zone de Méron est ralentie par des normes environnementales
La restructuration de la maison de retraite est en cours.
Des études économiques et financières sont réalisées mais il manque encore l'avis des tutelles et du département qui a été rencontré
Le maire a indiqué également qu'il étudiait diverses actions pour maintenir une dynamique commerciale active sur la commune
Pas de projets de commune nouvelle mais plutôt la continuation d'une mutualisation avec les communes voisines

LE PUY NOTRE DAME

Les délices de Flo



Assemblée générale des anciens combattants



Le bureau a été reconduit à l'unanimité

Comme chaque année la section du Puy Notre Dame organisait son assemblée générale et sa galette traditionnelle
Le président Robert Guyon a présenté le rapport d'activité en détaillant point par point les déplacements et activités de l'année
Une cinquantaine d'adhérents ont écouté avec attention le discours
Le point le plus important fut sans contexte la commémoration de l'association Drakkar, la commune recevant cette année les survivants de cet attentat ayant eu lieu au Liban
La commune se souvient avec tristesse d'avoir perdu un de ses enfants dans cet événement en l'occurrence le jeune Gautret Après la présentation d'un petit bilan financier par le trésorier Gérard Barbot, chacun a mis la main à la pate pour déguster la galette des rois





Inauguration du monument aux morts du 10 avril 1921



Article de l'écho saumurois du 13 avril 1921

C'est par une radieuse journée de printemps que les habitants du Puy Notre Dame ont célébré l'inauguration du superbe monument que leur amour filial et leur reconnaissance ont offert en souvenir de leurs chers morts tombés au cours de la dernière tourmente, offrant généreusement leur sang à la France.
Il s'élève majestueusement au coeur même du joli bourg, sur la place principale. C'est un poilu magnifique de stoïcisme, représenté debout, face à l'ennemi, appuyé sur le canon de son fusil et foulant de son pied vainqueur le casque de l'ennemi à jamais abattu.
Le sculpteur a su faire passer toute son âme d'artiste dans ce bloc qui, à jamais, sera une vivante leçon. Nous y avons reconnu le ciseau du jeune et vaillant artiste Albert Jouanneault, notre concitoyen que nous félicitons bien hautement.
Ce monument admirable repose sur un socle sévère que M.Ruèche édifia et dans lequel son burin reproduisit les soixante-deux noms des héros qu'aujourd'hui la population glorifie et pleure.
Cette journée du souvenir débuta par une cérémonie religieuse à laquelle assistèrent toutes les personnalités présentes. L'église était trop étroite pour contenir une foule recueillie que le pieux devoir guida afin de supplier pour les chers disparus.



M.le Curé, dans un discours du plus pur patriotisme, rappela les années tragiques où les chers enfants du Puy luttèrent opiniâtrement sans arrière pensée ni question de parti, serrés les uns contre les autres pour le même idéal: la Patrie. Adjurant de les imiter dans ce bel exemple, le vénéré pasteur demanda de continuer leur union étroite, si conforme aux grandes pensées de la religion chrétienne et de toujours s'aimer les uns les autres comme ils nous l'ont magnifiquement montré.
A trois heures de l'après midi, M.Boucher, maire, entouré de son conseil municipal, reçut toutes les personnalités et les invités: M.Roimarmier, sous-préfet, M. de Grandmaison, député, conseiller général, docteur Gaudrez, conseiller d'arrondissement; les délégations des Mutilés et Combattants de Saumur, du Vaudelnay, Montreuil et St-Macaire.
Le cortège s'organisa aussitôt, formé des sociétés locales, sapeurs-pompiers, musique, enfants des écoles portant des gerbes de fleurs et des couronnes.
Sur la place, face au monument, les autorités prient place, entourés d'une foule immense, cependant que les familles des glorieux morts gagnaient une tribune qui leur était réservée.
Successivement, le maire au nom de la population, M.Albert, de la Fédération des Mutilés de l'arrondissement, M.Grimault, vice-président de lU.N.C. de Saumur, M. le Docteur Poingt, président de l'U.N.C. de Montreuil, M. de Grandmaison, député, et M.Roimarmier, sous-préfet de Saumur, prirent la parole pour glorifier ces humbles héros tombés là-bas pour que leur mort surgisse une Patrie régénérée et victorieuse. Tour à tour, ils s'inclinèrent devant l'immense douleur de leurs parents ou firent ressortir leur glorieux faits d'armes qui ont immortalisé ces chers enfants de l'Anjou et particulièrement le valeureux 9e corps si souvent porté à l'honneur.
La grande leçon, nécessairement, tomba impressionnante de la bouche de tous ces orateurs. La géniale inspiration de Jouanneault, représentant ce poilu fier et courageux, foulant l'emblème ennemi, proclame assez qu'il ne faudra jamais lever le pied de la terre allemande avant que nous ne soyons entièrement satisfaits dans nos légitimes revendications.
Ce sera par l'union qui nous rendra forts et prospères que nous nous montrerons dignes de ceux que nous pleurons.
La foule impressionnée écouta ensuite religieusement le funèbre appel de ceux, qui outre tombe, ne savent plus maintenant parler que par leurs valeureux frères d'armes, gardiens de leurs volontés immortelles.
Les enfants des écoles vinrent joncher de fleurs le pied du monument; bien des larmes coulèrent, et l'assistance se retira dans un calme poignant et de ce lieu éternal du souvenir.
Sur le soir, un banquet, servi par M. Fareau, hôtelier dont ordonnonce fut impeccable, réunit les plus vieux poilus autour des personnalités présentes, et tard on parla de la guerre affreuse et de ceux qui y luttèrent vaillament.
A.G.