LE PUY NOTRE DAME



Les sapeurs pompiers

Samedi prochain aura lieu la réception des travaux d'agrandissement de la caserne de la compagnie de de sapeurs pompiers du Puy Notre Dame/Vaudelnay
J'essaierai de retrouver les archives du Vaudelnay que je n'ai pas actuellement.
Mais savez vous qui fut le principal instigateur d'une compagnie de sapeurs pompiers au Puy ?
J'ai repris ces éléments sur le site" http://lepuynotredame.blogspot.fr/" que vous pouvez consulter sur internet

Lisons les archives reproduites ici dans cette délibération :

Le Puy Notre Dame - 31 mai 1849
Le Conseil Municipal du Puy Notre Dame se réunit en session ordinaire avec l’assistance des plus imposés, convoqués conformément à la loi.
Etaient présents, les citoyens et M. le Maire, Charles Nau.
Le Maire donna lecture d’une lettre de M. Louvet représentant du Peuple, lettre en date du 31 mai pour laquelle il fait don à la Commune d’une somme de 950 francs égale au prix d’une pompe à incendie et a exposé que l’utilité reconnu des pompiers à incendie faisait un devoir à la Commune d’accepter le cadeau
mais que pour cela il fallait organiser une compagnie de Sapeurs Pompiers pour laquelle devait comprendre en majeure partie des ouvriers en bâtiments,
que déjà quarante de ceux-ci avaient accepté la proposition que l’exposant leur a faite, de l’incorporer dans cette compagnie,
mais que la plus grande partie d’entre eux ayant passé la presque totalité de l’année 1848 sans travailler et n’ayant quant à présent que très peu d’ouvrage, était incapable de s’équiper entièrement à ses frais.
Qu’en cet état de chose, il pensait lui exposant que la Commune devait voter une somme de cinq cents francs pour subvenir au paiement des casques Gibernes et Buffleterie de manière à ne laisser à la charge des hommes de la compagnie que le vêtement pur et simple.
Il a proposé en outre un vote de remerciement à M. Louvet.
Le conseil s’associant à la pensée de l’exposant a voté à l’unanimité des remerciements à M. Louvet.
Il a voté aussi à l’unanimité la somme de cinq cents francs pour subvenir à la dépense qu’occasionnera la formation de la Compagnie.
Cette somme sera élevée sur les fonds de la commune actuellement libre et restant des ventes de terrains communaux faites en 1847.
Le Conseil demande encore à l’autorité supérieure, l’autorisation d’organiser la Compagnie dont est parlé plus haut et charge M. le Maire de pourvoir auprès de M. le Préfet et M. le Ministre de la Guerre pour en obtenir les quarante fusils et quarante sabres nécessaires à l’armement de la dite compagnie.

En 1855, le corps des pompiers sera fixé à 25 hommes.



Qui était Charles Louvet ?
Banquier à Saumur, il fut conseiller municipal (1834), puis maire de Saumur (1844-1869), conseiller général du canton de Montreuil-Bellay (1838-1870), député de Maine-et-Loire (1848-1870), ministre de l'agriculture dans le cabinet Emile Ollivier (1870).
Il présida le Conseil général de Maine-et-Loire de 1856 à 1869.
Son père était propriétaire du château du Lys.

ANTOIGNE

Conseil Municipal du 2 février 2018

Peupliers
300 peupliers ont gelé au printemps dernier et il est nécessaire de les remplacer
Le coût de l'opération est de 1200€

Chemin communal
Le chemin situé entre les Varennes, derrière le cimetière, est exploité alors qu'il appartient au domaine public.
Il convient de régulariser la situation et de louer officiellement à l'exploitant
Il sera loué 5 quintaux l'hectare soit 130€

Affectation de terres agricoles
Laurent Bodin souhaite prendre la succession de sa mère sur des terres communales louées
Après avis du sous préfet, la commune souhaite garder une réserve foncière
Il s'agira donc de dresser une location précaire

Ecole Sainte Anne
Aucun frais de scolarité ne sera versé à cette école pour les cinq enfants de la commune qui les fréquentent
Cette décision est motivée par le fait que la commune possède toutes les structures nécessaires pour les accueillir

Prochain conseil municipal
2 Mars à 19 h

Les conseillers départementaux Jocelyne Martin et Bruno Cheptou sont venus présenter les actions du département

MONTREUIL BELLAY

Assemblée générale des Vieux Cailloux

Elle a permis de faire le point et d'annoncer le programme de l'année
Il a été reconnu sept lieux de la commune à protéger
Parmi eux se trouve un puits, route du Puy Notre Dame, une cabane de vigne, la source des Aubiers, un cadran solaire aux Nobis, des lavoirs
Programme 2018 :
Une visite de ville au programme du PNR "Tantôt histoire, tantôt vin", les mardis de juillet et août
Une visite de ville ludique en famille, les jeudi 21 juillet et 11 août
Un deuxième rallye pédestre dont la date est à définir
Le 6 août la trentième édition des peintres dans la ville
La journée du patrimoine, visite de ville en septembre

SAINT CYR EN BOURG

Conseil Municipal du 5 février 2018

Construction d'un poste de transformation
Le syndicat d'énergie doit construire un poste nécessaire à la réalisation des travaux d'extension de secteur d'habitations "Les Plantes"
La commune mettra à disposition une parcelle de 23,6 mètres carrés à prendre dans une plus grande cadastrée section ZB n°98

Droit des sols
Modification de la façon suivante:
3Toutefois cette indemnité ne saurait être due si les causes de résiliation sont imputables au pôle instructeur pour défaut du respect de ses engagements qui correspond à un taux d'actes tacites égal ou supérieur à 20%(nombre de dossiers tacites représentant plus de 20% du nombre total de dossiers instruits)
Cette modification a été annoncé au maire de Saumur lors d'un entretien le 1er février

Informations diverses
Les dossiers de demandes de subventions pour 2018 vont être envoyés aux associations et devront être retournés avant le 15 avril
Feu d'article le 7 juillet sur le thème du centenaire de la guerre 14/18

LE COUDRAY MACOUARD

Théatre avec "ça reste en famille"

L'Association Familles Rurales AFRIEJ Culture-Loisirs et la Troupe COUD'THEATRE vous proposent « Ça reste en Famille », une comédie en 3 actes de Bernard Granger les vendredis 16 - 23 et 30 mars, les samedis 17- 24 et 31 mars et les dimanches 18 et 25 mars.
Une comédie burlesque pour tous les publics ! Synopsis : Ex cantatrice, Barbara Savagnac a dû reconvertir sa maison en gîte pour faire vivre sa famille, avec l’aide de Sonia, cuisinière écologiste radicale.
Hélas, les affaires ne sont pas reluisantes et les huissiers se font pressants à sa porte.
Le jour où Lilou, sa fille, décide de lui présenter l’homme qu’elle souhaite épouser, Barbara, stupéfaite, se retrouve face à face au véritable sosie de son défunt mari… disparu depuis 20 ans ! Mais lorsqu'un notaire veut remettre une somme colossale en mains propres à feu son mari, l'idée de faire ressusciter ce dernier commence à germer...

Infos pratiques :
les vendredis 16 - 23 et 30 mars à 20h30 les samedis 17- 24 et 31 mars à 20h30 les dimanches 18 25 mars à 15h 0 à la Salle des Fêtes du Coudray-Macouard -
Entrée : Adulte 7 €, enfant (- 12 ans) : 3,50 €
Réservations possibles au 07 68 67 72 27 tous les jours de 18h à 20h (sauf le dimanche)
Si vous laissez un message sur le répondeur, merci de laissez vos noms, la date de la représentation, le nombre d'adulte et d'enfant et un n° de téléphone pour vous contacter.
www.famillesrurales.org/le_coudray_artannes fr
lecoudrayartannes@aol.com

15 FEVRIER 2018

AGGLOMERATION SAUMUR VAL DE LOIRE

A propos de l'eau et de l'assainissement

Lu dans le courrier de l'ouest de la semaine dernière




Note de Dominique Monnier

Je reviens sur cet article qui me laisse perplexe
En effet le président de l'agglomération et le vice président en charge du dossier, se réjouissent de ne pas faire partie d'un syndicat départemental ce qui permettrait de garder une meilleure coordination sur les travaux et de rester autonomes sur nos territoires
Je suis d'accord avec eux mais le grand saumurois n'est il déjà pas trop grand pour avoir une vue générale de gestion approfondie
Leur argument est sans doute valable à la condition expresse que les élus soient les patrons et surveillent de près ces dossiers sans laisser la main libre aux délégataires que sont les entreprises SAUR, VEOLIA, etc
Les administratifs de l'agglomération se doivent d'avoir des consignes très précises pour vérifier impérativement les engagements pris et signés
Malheureusement il est bien connu que plus la collectivité est grosse, plus il est difficile de gérer avec économie
Pour ce faire je vous donne l'exemple de l'expérience que nous avons vécue lorsque dans les années 90/2000, le Puy Notre Dame et Le Vaudelnay étaient en syndicat mixte pour l'eau et l'assainissement
Nous étions en délégation avec une entreprise bien connue dans la région qui avait la charge de l'entretien
Chaque année les réseaux devaient être inspectés mais malheureusement il a fallu faire constater par huissier que les bouches d'égouts étaient bloquées par le bitume et que les vérifications n'étaient pas faites régulièrement
Nous avions à l'époque procédé et gagné en faisant respecter notre contrat
A deux communes le travail d'entretien était facile à vérifier en raison de la proximité et de l'attention des élus
A la fin du contrat nous avons pris une entreprise locale qui a parfaitement rempli son rôle
Est arrivée ensuite la création de l'agglomération et la reprise de la compétence eau et assainissement
Nouvel appel d'offre pour les réseaux et nouveau contrat au profit de l'ancienne firme nationale revenue, si l'on peut dire par la fenêtre
Que croyez vous qu'il advint?
La même chose qu'à l'origine et il nous a été impossible de suivre le travail de vérification réalisé
J'ai alors averti le président de l'agglomération en lui demandant d'imposer au délégataire de prévenir de leur passage en mairie de façon à ce que nous puissions être surs du travail régulier de la compagnie
C'était facile à faire mais je n'ai jamais obtenu satisfaction, confirmant ainsi le laxisme du délégataire
C'est pourquoi aujourd'hui je peux émettre un doute sur l'efficacité de ces regroupements, sauf si les élus ont la possibilité de vérifier sérieusement la réalité des engagements signés par contrat

MONTREUIL BELLAY

UAM Tennis

Félicitations au président Philippe Leteurtre qui a reçu lors de l'assemblée générale la médaille de la jeunesse et des sports
Lors de cette assemblée générale un projet de couvrir les terrain de tennis a d'ailleurs été présenté confirmant la dynamique de la section
Samedi dernier le club avait organisé une journée découverte de ce sport
45 personnes ont participé de manière ludique et accessible
Le club propose une offre découverte pour trois mois à utiliser du 1er avril à fin septembre sur les deux cours extérieurs refaits
Le tournoi interne se déroulera de mars à fin avril et le tournoi open du 10 au 30 juin

Cimenterie à Montreuil-Bellay

Cem'In'Eu dépose son permis vendredi
Cem'In'Eu, pour Cement Innovation in Europe, se présente comme « le 1er réseau européen de cimenteries modulaires régionales ». Cette start-up devrait implanter une de ses cimenteries au sein de la zone industrielle de Méron, à Montreuil-Bellay, sur une parcelle de 10 hectares (relire notre article). Pour ce faire, l'entreprise viendra présenter son projet aux élus Saumurois ce vendredi 16 février 2018. Une entrevue à l'issue de laquelle Cem'In'Eu devrait déposer son permis de construire...
Situé sur un terrain embranché fer et en propriété, au sein de la zone industrielle de Méron, sur la commune de Montreuil-Bellay, « le projet de Val de Loire Ciments est idéalement situé au cœur des marchés en croissance de l’Ouest de la France », explique la société. Un projet dans les tuyaux depuis plus d'un an et qui va enfin pouvoir être lancé, ce vendredi 16 février.

Un compromis de vente avec la Sodemel

L'entreprise Cem'In'Eu sera en effet reçue au siège de la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire pour tout d'abord présenter son projet, qui devrait à terme créer une trentaine d'emplois. L'occasion, aussi, de déposer le permis de construire. La société avait prévu de déposer les demandes d’autorisations administratives, c'est-à-dire le permis de construire et l'autorisation environnementale ICPE (Installation Classée pour la Protection de l'Environnement), en ce début d'année 2018. Ce devrait être chose faite mi-février... Pour revenir au permis de construire, un compromis de vente avait été signé avec la société Sodemel, propriétaire des lieux, pour cette surface de 10 hectares. Pour rappel, les services de Saumur Val de Loire attendaient que le permis de construire soit officiellement délivré avant de communiquer sur le projet.
Une bonne nouvelle pour Marc Bonnin, maire de la commune de Montreuil-Bellay et conseiller délégué à la communauté d'agglomération Saumur Val de Loire (photo ci-contre) : « Avec le dépôt prévu du permis de construire vendredi prochain, les choses vont pouvoir avancer. L'entreprise Cem'In'Eu s'y est prise très en amont dans ce projet pour pouvoir nous délivrer un dossier le plus complet possible. Il y aura ensuite le temps de l'instruction, voire des recours... Il faut donc se montrer patient ! ».
La future usine en quelques chiffres :

- Surface : plus de 95 000 m²
- Production : entre 220 et 240 000 tonnes de ciment par an
- Investissement : environ 20 millions d'euros
- Emploi : création d'une trentaine de postes
- Transport vers les sites de production : bateau ou chemin de fer