MONTREUIL BELLAY

Forum des associations

De 9 h 30 à 12 h , au stade Gaston Amy
Ouvert à tous, entrée libre avec la participation d'une vingtaine d'associations
Vous pourrez découvrir les activités de sports et de loisirs proposées pour les petits et les grands pour la saison 2018/2019
Puis la municipalité invite les membres des associations à déjeuner pour les remercier de leur bénévolat et pour l'animation de l'année
Quelques animations leur seront réservées l'après midi
Contact : Virginie Grivault au 02 41 40 17 60

22 AOUT 2018

MONTREUIL BELLAY

Voiture brûlée



Un incendie s'est déclaré dans la nuit de lundi à mardi, vers 2 h 40,sur la place du Huit à Huit, à proximité des bouteilles de gaz
Les pompiers sont rapidement intervenus pour éteindre le feu pour éviter une propagation à d'autres voitures
Les pompiers ont inspecté par sécurité la supérette qui avait déjà subi un incendie il y a quelques mois
Une enquête de gendarmerie est en cours

LE PUY NOTRE DAME

Zumba/Cardio

Lundi 10 septembre reprise des cours de 19 h 10 à 20 h 10
prix 85€ l'année
Contact 06 74 83 93 30 ou 06 25 24 87 25
1ère séance d'essai gratuite

Marché



Le marché du Puy Notre Dame vient d'être récréé avec succès cette année
Il ne pose aucune difficulté et satisfait plutôt les habitants
De plus il règne une convivialité qui fait plaisir à voir et qui anime notre dimanche matin
Mais savez qu'en 1863, c'est à dire du temps de Napoléon III, ce marché existait déjà
J'ai retrouvé la trace dans les archives de la commune à l'occasion d'une nouvelle querelle avec la Commune de Saint Martin de Sanzay
Dans ces cas difficiles, c'est toujours le Sous Préfet qui tranchait
Je vous livre la décision de la commune du Puy Notre Dame mais ne connait pas la suite qui a été donnée

Avis du Conseil municipal du Puy Notre Dame sur la création d'un marché à Saint Martin de Sanzay en 1863

Monsieur le Maire donne lecture d'une lettre de Monsieur le Sous Préfet dans laquelle on demande l'avis du Conseil Municipal de la Commune du Puy Notre Dame,
sur une demande formée par la Commune de Saint Martin de Sanzay à l'effet d'être autorisée à créer un marché aux denrées qui se tiendrait le dimanche de chaque semaine au bourg de la commune:
Le Conseil Municipal après cet exposé,
considérant que depuis un temps immémorial, il existe un marché le dimanche au Puy Notre Dame qui n'est distant que de six kilomètres de Saint Martin;
que ce marché est le seul qui permette aux habitants de s'approvisionner
Que la commune de Saint Martin en établissant son marché le même jour que celui du Puy, portera un très grand préjudice aux intérêts des habitants de cette commune,
a été unanimement d'avis de prier l'autorité supérieure d'inviter la commune de St Martin à changer les jours de son marché projeté

VAUDELNAY

L'exposition "Art et Chapelles" vient de se terminer
Elle semble avoir été couronnée de succès d'autant plus que la qualité des oeuvres était au rendez vous
Je ne connais pas la fréquentation de Saint Macaire du Bois et de Montreuil Bellay mais par contre Monsieur le Maire du Vaudelnay m'a adressé une copie de celle que je joins en suite, envoyée par le Président de l'Association
3000 personnes, voilà un beau succès qui a permis de découvrir et de faire revivre la jolie chapelle de Messemé
Félicitations à tous les organisateurs et à la commune

Lettre adressé à Monsieur le Maire du Vaudelnay

Monsieur le Maire,

Notre circuit Art et Chapelles 2018 a pris fin hier soir et a été couronné de succès.
Les comptages effectués par nos guides montrent que 3000 visiteurs sont venus dans la chapelle de Messemé.
Au nom de l'association, je tiens à vous remercier de l'appui que vous nous avez apporté pour la réalisation de cette manifestation.
Je vous demanderai de bien vouloir transmettre nos remerciements les plus sincères à votre équipe technique pour l'aide qu'ils nous ont apportée.
Avec mon plus cordial souvenir

Philippe BONEF
Président Art et Chapelles

21 AOUT 2018

LE PUY NOTRE DAME

La partie historique du jour

Le 24 février 1848, vers midi, le roi Louis-Philippe Ier abdique en faveur de son petit-fils, le comte de Paris. Les tentatives de la duchesse d'Orléans de faire reconnaître son fils comme nouveau roi échouent devant l'hostilité de la Chambre des députés.
Dès 15 heures, la Seconde République est proclamée par Alphonse de Lamartine.
Vers 20 heures, un nouveau gouvernement est mis en place : le gouvernement provisoire.
Il durera du 24 février au 9 mai 1848, jusqu'à l'élection d'une assemblée nationale nouvelle, avec pouvoir constituant, qui établira un nouveau régime politique pour la France.
Le premier gouvernement est suivant:

Président du Conseil des Ministres : Jacques Charles Dupont de l'Eure
Ministre de l'Intérieur : Alexandre Ledru-Rollin
Ministre des Affaires étrangères : Alphonse de Lamartine
Ministre des Finances : Michel Goudchaux jusqu'au du 5 mars 1848
Ministre de la Justice : Adolphe Crémieux jusqu'au 11 mai 1848
Ministre des Travaux publics : Pierre Marie de Saint-Georges
Ministre de l'Agriculture et du Commerce : Eugène Bethmont
Ministre de l'Instruction publique et des Cultes : Lazare Hippolyte Carnot
Ministre de la Marine et des Colonies : François Arago

Les communes rurales devaient être loin de tout ce remue-ménage parisien
Pourtant j'ai retrouvé une délibération du Conseil Municipal du Puy Notre Dame qui reconnaissait ce nouveau gouvernement__
Elle est littéralement transcrite

"L'an mil huit cent quarante huit, le cinq mars
Le conseil municipal de la commune du Puy Notre Dame
réuni sous la Présidence de Monsieur le Maire après que communication lui a été donnée de la proclamation de la République en France
et de la formation d'un gouvernement provisoire, a déclaré à l'unanimité adhérer au gouvernement républicain
ce qui a eu lieu en présence du consentement unanime des citoyens de la commune
Fait en mairie les jour et mois susdits"

A la suite de la délibération qui d'ordinaire n'est signée que par les conseillers municipaux, on trouve une multitude de signatures des citoyens donnant leur accord à la reconnaissance de ce gouvernement Je joins la photocopie des signatures qui constituent un moment historique de la commune



VAUDELNAY

La Fontaine Blanche

A la suite de mon article d'hier, certaines personnes se demandent d'où vient le nom de Fontaine Blanche
On trouve une hypothèse dans le dernier bulletin municipal du Vaudelnay en indiquant qu'une légende raconte qu'une jeune fille rinçant son linge à cette fontaine eut la visite d'un garçon un peu entreprenant.
La demoiselle se débattit et le satyre la noya.
Depuis ce jour, on dit qu'à toutes les nuits de pleine lune, son fantôme en dame blanche (symbole de la pureté) viendrait flotter sur les eaux en ce lieu.
Ainsi se prolongerait cette histoire tragique de la dame blanche qui serait à l'origine du nom de cette fontaine.
La mairie a tenu à préciser que la source de cette histoire et non celle de la Fontaine Blanche est de mémoire orale
C'est donc à vérifier mais le conte se suffit à lui-même en attendant confirmation

20 AOUT 2018

BREZE

Lecture spectacle

Courant juillet les membres de l'association Brézé Patrimoine ont visité le travail de restauration des bords de la Dive à Moncontour
Une soirée lecture spectacle aura lieu le 21 septembre
Elle sera animée par le groupe du Sycophante de Doué la Fontaine
Le spectacle intitulée "Quatuor sur canapé" aura lieu à la loge de vigne du Fourneau à 20 h 30, si le temps le permet
Les gens devront apporter leur chaise
Réservation au 06 80 68 20 15

LE PUY NOTRE DAME/VAUDELNAY

Histoire d'eau ou la guerre de la Fontaine Blanche



La Fontaine Blanche

Lorsque j'ai vérifié la délibération du conseil municipal du Puy Notre Dame concernant la vente de la Collégiale pendant la révolution, j'ai prolongé ma lecture sur le registre par curiosité
Je suis tombé par un heureux des hasards sur un événement révélé qui nous parait aujourd'hui complètement dépassé à l'heure des regroupements et des communes nouvelles
Les élus du syndicat d'eau du Puy et du Vaudelnay, repris aujourd'hui par la communauté d'agglomération de Saumur, n'en reviendraient pas tellement la bonne entente y régnait dans les années 1990
L'eau courante est arrivée dans nos communes en 1953 et cet épisode seulement 90 ans auparavant
L' histoire concerne une querelle entre les deux municipalités au sujet de la Fontaine Blanche, bien connue des habitants et située sur la route de Montreuil Bellay, au lieudit "Le Bois Sicard" et le magnifique lavoir implanté derrière le cimetière
Les deux conseils municipaux de l'époque, poussés sans doute par certains habitants, se disputaient l'eau du ru dénommé "La cheneau" qui ressort à la Fontaine Blanche pour s'écouler jusqu'au Thouet
Mais si chacun semblait se disputer la source, on ne savait si elle sortait de la côte du Puy ou des bas du Vaudelnay
Toujours est il que j'ai pu ressortir aujourd'hui le texte d'une délibération du Conseil Municipal du Puy Notre Dame qui nous semble désuet aujourd'hui mais qui était un véritable enjeu à l'époque où les machines à laver le linge n'existaient pas
Je vous en donne connaissance avec beaucoup sel mais je suis sur que les édiles actuels prendront le parti de découvrir cette période, sans pour cela déterrer les battoirs réservés uniquement aux lavandières
Les poignées de mains entre les deux communes ont depuis bien longtemps effacées les traces de rébellion de nos administrés
Je vous souhaite une bonne lecture
Dominique Monnier



Le Lavoir

Session extraordinaire du Conseil Municipal du Puy Notre Dame du 26 novembre 1863

L'an mil huit cent soixante trois, le vingt six novembre le conseil municipal de la commune du Puy Notre Dame s'est réuni au lieu ordinaire de ses séances sur la convocation de Mr le Maire et sous sa présidence en vertu d'une autorisation de Mr le Sous Préfet en date du 17 de ce mois
Etaient présents : MM Pasquier, Guyard, Leffet, Mestreau, Desplaces, Héry, Roger, Proust Dominique et Nau, Maire, Colleau
Mr Guyard ayant été désigné pour remplir les fonctions de secrétaire a pris place au bureau
Mr le Maire, déclarant la séance ouverte, communique au conseil municipal
une délibération du conseil du Vaudelnay datée du 15 septembre dernier dans laquelle celui ci ,après avoir fait un exposé, qui n'est qu'une fausse interprétation de la délibération du 30 septembre 1862 de l'administration municipale du Puy Notre Dame, soumet de nouveau à l'autorité supérieure ses prétentions de ne permettre aux habitants du Puy de laver leur linge qu'à la condition que leur commune paiera à celle du Vaudelnay une rente annuelle de cinquante francs
Le conseil municipal de la commune du Puy Notre Dame fait d'abord observer qu'il n'a jamais eu la pensée de dire que la fontaine blanche fut situé sur son territoire mais que cette source était située entre les deux communes, ou si on comprend mieux à une distance à peu près égale d'un clocher à l'autre.
Il est vrai aussi que des personnes qui faisaient officieusement sans doute le nettoyage de la fontaine de temps à autre, recueillaient au Puy des souscriptions volontaires pour ce travail. Ensuite le conseil municipal après avoir délibéré à l'honneur d'observer à l'autorité supérieure que le Puy Notre Dame situé sur une élévation à plus de huit kilomètres des rivières, privé d'eau de source nécessaire pour sa population sur son territoire, n'a jamais eu d'autre lavoir exclusif que la fontaine blanche située seulement à deux kilomètres environ de son clocher.
Cette fontaine située sur le bord du chemin de grande communication n° 27 du Puy à Montreuil et que jamais main d'homme ,n'a embellie ou appropriée par la prévoyance administrative, semble avoir été placée là par les soins de la nature pour les besoins de la population environnante sans distinction.
Cette source si précieuse est tombée dans le domaine public par son usage depuis un temps immémorial
Elle donne naissance à un ruisseau qui alimente deux usines et il semble que la commune du Vaudelnay aurait aussi mauvaise grâce à demander une indemnité aux propriétaires des usines qu'aux habitants qui vont se laver.
Depuis un an seulement la commune du Vaudelnay, excitée on ne sait par quel sentiment de discorde que lui ont inspiré certaines personnes pour désireuses de semer le trouble partout, affecte des prétentions de nature à faire cesser la bonne harmonie qui a toujours régné entre les habitants de ces deux communes et à provoquer des représailles regrettables.
Il y a deux ans l'administration du Vaudelnay nous avait engagé à participer à des frais d'embellissement et d'appropriation qu'elle était disposée à faire à la fontaine blanche.
Le conseil municipal du Puy Notre Dame avait mis le plus grand empressement à répondre à cette invitation et avait recueilli des habitants du Puy une somme de 400 francs qu'il avait mis à la disposition du maire du Vaudelnay.
Mais dans l'espace de huit jours, celui ci avait changé d'avis et refusa d'accepter ce qu'il demandait quelques jours auparavant de sorte qu'il fallait remettre aux souscripteurs leur argent et aucun travail ne fut fait.
Après cet exposé le conseil considérant ,
que les habitants du Puy ont acquis par un usage continu qui date d'un temps immémorial le droit de laver leur linge à la fontaine blanche,
est unanimement d'avis de continuer cet usage et de refuser d'obtempérer aux prétentions de la commune du Vaudelnay
Cependant il déclare que quand cette commune voudra faire des travaux nécessaires, soit pour l'agrandissement, soit pour l'appropriation de cette fontaine, la commune du Puy Notre Dame sera disposée à participer pour la moitié dans les frais qui seront à ce sujet et seront l'objet d'un devis dans les formes