REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA)

Un article sur la RSA dans le Courrier de l'Ouest d'aujourd'hui me choque
Je félicite le président Gillet d'alerter la population sur les difficultés financières des départements et notamment à cause de la non compensation du RSA par l'Etat.
Les journalistes transforment avec beaucoup de parti pris sa conférence de presse en chantage, future augmentation d'impôts, baisse des subventions, donne la parole au responsable du groupe de gauche, Grégory Blanc, qui indique qu'il s'agit de la com avant la présidentielle et qu'on stigmatise les pauvres.

Incroyable mais vrai pourrait on dire.

Pourquoi transformer des vérités qui ne sont pas nouvelles et qui s'agravent!
Pourquoi toujours ignorer la réalité du manque de parole et des engagements de l'Etat pour les transformer en politique politicienne au regard des électeurs.
Le président du Conseil Départemental n'a fait que dire la vérité et je m'étonne que cela ne soit pas arrivé avant.
Lorsque j'étais élu au Conseil Général j'avais déjà alerté sur mon blog les 15 février et 5 octobre 2015 sur le danger de cette situation que je citais à l'époque :

« En premier lieu les titres du Courrier de l'Ouest ne correspondent à rien »
« Dans le journal on peut lire "Sauve qui peut" et "les vieux grognards" »
« Les conseillers généraux n'ont pas peur et ne grognent que vis à vis de l'Etat qui ne remplit pas ses obligations"
« Ces retraités n'ont rien à voir avec une collectivité en crise »
« La crise est au niveau du gouvernement qui pour la première fois provoque des élections de conseillers « départementaux qui ne connaitront leur compétence qu'après leur élection »
« Seule la compétence sociale est sure de lui être attribuée, cette fameuse compétence qu'aucune autre collectivité ne « réclame »
« Et pour cause, elle n'est pas compensée!!!! »
« L'état a failli à sa parole de 80 millions d'euros de non compensation dans les aides sociales (APA, RSA, PCH) pour »l'année 2014 »
« Mais si cela continue de cette façon, les départements ne pourront plus payer les allocations dès la moitié de « l'année 2015 »

« C'est alors que tout le monde manifestera mais personne ne pourra dire qu'il n'avait pas été alerté par les « conseillers généraux actuels »

Le département a pu se féliciter de rentrées financières inespérées avec les droits de mutation 2016, mais en une seule décision gouvernementale les efforts consentis peuvent être anéantis sur une décision d'augmentation des prélèvements sociaux
Et bien nous y sommes et Monsieur Blanc ferait bien de rester modeste avec ses annonces de manipulations
Il annonce que le Maine et Loire est un des départements les mieux compensés de France.
  Bien évidemment il n'assistait pas au bureaux exécutifs lorsque j'étais vice président mais d'un lundi à l'autre, nous ne savions pas ce que le président allait nous annoncer comme mauvaise nouvelle avant chaque réunion.
En effet lorsque ses amis du gouvernement annonçaient une augmentation du RSA, il ne s'occupait pas alors des conséquences importantes sur le budget du département .
Chaque responsable devait ensuite faire des coupes sombres dans son budget pendant que lui réclamait encore et encore....
Affirmer aujourd'hui que des leviers n'ont pas été activés pour récupérer des fonds d'Etat et stigmatiser les pauvres frise l'inconséquence
Dominique Monnier