MONTREUIL BELLAY

Lu dans le Courrier de l'Ouest

Lors du bilan du festival BD ce mardi, Marc Defois, le président de l’association Au cœur des bulles organisatrice de cet événement culturel, est revenu sur les subventions attribuées : 5 000 € de la municipalité, 3 000 € de la Région des Pays de la Loire et 2 000 € par le Département pour un dossier défendu par Jocelyne Martin et Bruno Cheptou, pour l’intervention de dessinateurs dans les Collèges de Saumur et Montreuil-Bellay, et le projet sur le monde du handicap.

« Nous attendons la réponse de la communauté d’Agglo pour une subvention sollicitée pour début juin.
Concernant l’enveloppe culturelle du Département versée à l’Agglo, notre dossier est resté dans les oubliettes, malgré différentes démarches avec la municipalité de Montreuil-Bellay et auprès de Rodolphe Mirande, vice-président chargé de la culture.
Son secrétariat dit que ce n’est pas de son ressort et que cela dépend d’un autre secrétariat qui fut contacté mais nous n’apparaissons pas dans la liste des associations retenues.
Aujourd’hui je me demande pourquoi le festival BD a été évincé de l’enveloppe culturelle départementale sachant que le livre est dans ses priorités.
Lors de l’inauguration du festival, le vice-président a pris la parole pour défendre les valeurs de notre festival BD et qu’il fera tout pour le soutenir ».

« Que les hommes politiques analysent bien le bénévolat »

« Avant la réunion de ce soir, nous avons échangé des SMS avec ce dernier sur mon ressenti vis-à-vis des hommes politiques et que j’attendais autre chose d’eux. Pour ce manque de 5 000 € par rapport à l’année précédente, je voudrais que les hommes politiques analysent bien le travail du bénévolat qui met en valeur notre belle région tant en France qu’à l’étranger. Cela représente deux temps pleins. Il me semble que soutenir une association qui se permet de trouver les deux-tiers de son budget dans le monde du privé est respectable par rapport à des structures événementielles qui sont soutenues grâce à la subvention départementale avec peu ou voir pas du tout de fonds privés ».

Note de Dominique Monnier:

Cher André Defois

Ce que vous avez réalisé avec le Festival BD est tout simplement remarquable
Mais il me semble que vous parlez un peu vite contre les politiques qui vous aident remarquablement
Très peu d'associations bénéficient de 10.000€ de la part de diverses collectivités
Commune, Région et département, c'est vraiment bien
Bruno Cheptou et Jocelyne Martin ont raison de vous soutenir et ils le font avec réussite, bravo
Mais je me souviens du festival BD lors de la dernière année de mon mandat de Conseiller général où vous aviez eu le même problème qu'aujourd'hui et vous aviez accusé à l'époque le Conseil Général alors que je n'avais jamais arrêté de vous soutenir
Aujourd'hui vous accusez l'agglomération de Saumur
N'allez pas trop vite car la subvention que vous sollicitez proviendrait d'un contrat culturel signé avec le Conseil Départemental
Ce serait donc deux subventions de la même collectivité dont la dernière obtenu indirectement
Pensez que d'autres manifestations ou associations ne touchent rien
Alors je crois qu'il faut rester dans le raisonnable avant de demander de la transparence aux politiques
Ils n'ont pas toujours tort comme on veut nous le faire croire aujourd'hui et ils sont les gestionnaires de l'argent public

Dominique Monnier

Le jeu d’échecs géant fait le bonheur des élèves de l’école de la Herse lors des récréations.
L’introduction du jeu d’échecs à l’école de la Herse vise à sensibiliser les enseignants et les élèves aux bienfaits de la pratique de ce jeu qui mobilise logique, stratégie, rigueur et capacité d’abstraction, tout en facilitant l’apprentissage de la citoyenneté par le respect des règles et d’autrui. À l’école de la Herse, les élèves de CE2-CM1 de la classe d’Eric Thoumelin ont fabriqué eux-mêmes les pièces d’échec, qu’ils ont positionné ensuite sur l’échiquier géant, conçu par la municipalité il y a quelques mois.

« Les élèves ont fabriqué eux-mêmes les pièces à partir de bouteilles, de bidons en plastique », souligne Eric Thoumelin. « Nous avons apporté des bouteilles de différentes capacités et des bidons. Les grosses bouteilles représentent le roi et la reine ; les petites bouteilles, les pions ; les bidons avec des poignées, les cavaliers et les gros bidons, les tours. Pour qu’ils ne s’envolent pas, nous avons fait un étalonnage avec du sable, et après nous les avons peints en blanc et en noir », expliquent les élèves, très fiers de leur réalisation.

Toutes les pièces ont été réalisées avec les conseils techniques de l’enseignant en maternelle, Bruno Renoux, et les conseils de Gilles Durand, Employé de vie scolaire, ont été précieux dans l’apprentissage du jeu. « Les échecs développent la logique, la création, l’attention, mais pour moi, il est important que cela reste d’abord un jeu » précise Eric Thoumelin.

Pendant la récréation, c’est avec plaisir que les élèves installent leurs pièces et s’affrontent entre eux.

CIZAY LA MADELEINE


D'immenses hangars utilisent le photovoltaïque

Samedi l'entreprise Gerbier ouvrait ses portes au grand public
Que de chemin parcouru depuis le lancement
Les habitants de Courchamps et de Cizay la Madeleine doivent se rappeler les débuts difficile du compostage avec les odeurs qui mettaient en difficulté les municipalités
Aujourd'hui tout a été solutionné avec bonheur et Monsieur et Madame Gerbier se sont lancés dans une entreprise de développement écologique qui fait l'admiration de la Région
Je me souviens d'un congrès sur place où il y a quelques années, ce chef d'entreprise avait précisé qu'il créait un emploi par trimestre
En 10 ans 40 emplois avaient été créés
Et pourtant tout n'a pas toujours été simple


Un broyeur pour une entreprise essentiellement écologique

Il a fallu aussi se battre contre l'administration pour des poses de plaques photovoltaïques qui auraient pu avoir des conséquences sur la suite de l'entreprise
Aujourd'hui le résultat est tout simplement remarquables et Madame le Maire de Cizay doit être heureuse d'abriter sur sa commune une entreprise en plein développement
Félicitations à Monsieur et Madame Gerbier et leur équipe pour cette remarquable réussite



De nombreuses démonstrations ont plu au nombreux public

BREZE -ANTOIGNE

Lu dans Saumur Kiosque

Les écoles de Saint-Vincent à Brézé, Les Rogelins à Varrains et Les hirondelles à Antoigné sont récompensées pour la réduction des déchets lors de la remise de leur diplôme d’« École Zéro Déchet » par Saumur Agglopropreté.
Elles ont de quoi être fières ! En effet, un total de 33 kilogrammes de déchets par semaine sont évités sur l’ensemble des trois écoles, soit une réduction de 30% à 60% du poids de leurs poubelles.
Plus de 200 élèves, accompagnés de leurs enseignants, des personnels périscolaires et d’entretien, les parents d’élèves se sont engagés cette année dans la réduction des déchets dans le cadre de l’animation « École Zéro Déchet », proposée par Pierre-Yves Muller de Saumur Agglopropreté. Outre la véritable prise de conscience de la production de déchets au sein de l’établissement scolaire, ils ont également pu mesurer l’impact considérable de gestes simples de réduction sur le volume de déchets produit. «L'enjeu de l'animation est bien de permettre à chacun dans l'école de constater la production de déchets, puis de mesurer l’impact des solutions simples de respect de l'environnement. Toutes les actions telles que, limiter les emballages, choisir des fournitures réutilisables, composter les déchets de cuisine, voire valoriser les restes alimentaires grâce aux poules fraîchement installées près de l’école d’Antoigné.
Ces nombreuses actions ont contribué aux bons résultats obtenus», se réjouit Pierre-Yves Muller.

Le diplôme

La remise du diplôme : « École Zéro Déchet » est l’occasion pour les trois écoles de se rencontrer et de partager leur expérience. Les élèves assisteront au spectacle « Lombric Fourchu est amoureux d’une étoile ». Dans celui-ci, Iwan Laurent et son acolyte Lombric Fourchu abordent sur le ton de l’humour et en musique la prévention des déchets. Les enseignants des différentes écoles ont également travaillé ensemble pour proposer aux élèves des ateliers d’arts plastiques avec des matériaux de récupération. Une journée de partage autour de la thématique du déchet, qui devrait encourager les écoles à poursuivre leur engagement au sein du réseau des « Écoles Zéro Déchet » aux côtés des écoles de Verrie et Distré, diplômées l’année passée.

LE PUY NOTRE DAME

Lu dans Saumur Kiosque

Du cep au verre, les vignerons racontent le Saumur Puy-Notre-Dame
Nouveauté dans le Saumurois ! Tous les vendredis de l’été, jusqu'au 15 septembre 2017, l'AOC Saumur Puy-Notre-Dame organise des visites œntouristiques dans les domaines, afin de dévoiler l’appellation et son histoire au grand public.
Les rendez-vous, intitulés « Du cep au verre : Les vignerons racontent le Saumur Puy-Notre-Dame », débutent le vendredi 23 juin 2017. À vos agendas !
Les vignerons du Saumur Puy-Notre-Dame vous invitent dans leurs vignes tous les vendredis matins, entre le 23 juin et 15 septembre 2017, pour découvrir les spécificités de leur appellation née en 2008.
Voici le concept : un vigneron vous accueille dans son domaine pour une balade d’une heure à travers le vignoble et ses paysages remarquables, afin de vous partager son savoir-faire et les secrets de vinification du Saumur Puy-Notre-Dame.
À suivre : une dégustation commentée des plus belles cuvées de l'AOC Saumur Puy-Notre-Dame, accompagnée d’un pique-nique composé de produits du terroir Saumurois... toujours dans un cadre idyllique !

Près de 290 000 bouteilles chaque année

L’Appellation d'Origine Contrôlée (AOC) Saumur Puy-Notre-Dame, créée en 2008, représente une production annuelle de près de 290 000 bouteilles.
Issu du cépage cabernet franc, le Saumur Puy-Notre-Dame se présente comme un vin rouge à la robe soutenue. Il est charpenté, puissant et harmonieux, et est dominé par des arômes de fruits rouges et de fruits noirs avec une belle persistance en bouche, caractéristique des vins de garde.
Sur ce haut lieu du Saumurois, tant géographique que spirituel, la Collégiale du Puy-Notre-Dame domine depuis plus de 800 ans un océan de vignes de 1 500 hectares. Lieu de villégiature d’Aliénor d’Aquitaine, le Puy-Notre-Dame est un vieux village viticole depuis la domination des Plantagenêts au XIIe siècle. La qualité architecturale de son habitation reflète ce riche passé... avec les immenses caves Ponotes qui permettent de conserver les vins rouges de longue garde.

Infos pratiques : Sur réservation obligatoire auprès de l’Office de tourisme du Saumurois, 8 bis Quai Carnot, 49 400 Saumur, par téléphone au 02 41 40 20 60;
Tarif : 7 euros par adulte, 4 euros par enfant.
Horaires : entre 10h30 et 12h30.
Plus de renseignements auprès du Syndicat des Vins de Saumur, 49 rue du Maréchal Leclerc à Saumur, par téléphone au 02 41 51 16 40 ou par mail à 5aoc.saumur@gmail.com.
Facebook : https://www.facebook.com/saumurpuynotredame/?fref=ts.
Site internet : www.vins-de-saumur.com.

FOOTBALL


Le club du Puy Notre Dame/Vaudelnay avait été choisi par le district de Maine et Loire pour organiser la phase finale des U 13 du département
Le stade du Puy Notre Dame est connu pour la qualité de ses installations et la municipalité a été félicitée par le représentant, Monsieur Augereau, et le club du Puy Vaudelnay pour l'organisation
24 équipes se sont partagées le titre départemental sous le soleil ce qui n'a pas arrêté les jeunes pour se disputer des matches acharnés



Le nouveau président Arnaud Martin

Un réussite totale ou chaque équipe a eu droit à son lot de ballons orange et un cadeau pour chaque participant
La journée s'est clôturée par un mot des représentants des deux communes et d'Arnaud Martin, nouveau président récemment élu lors de l'assemblée générale du club et généreusement applaudi
Une réussite pour laquelle les bénévoles méritent de grandes félicitations



Fabrice Bardy, de la municipalité du Vaudelnay et Patrice Mouchard, maire du Puy Notre Dame



Olivier Cochonneau, nouveau trésorier du club